ENRIQUE DEL CASTILLO: UMBRÁFONO

Enrique del Castillo a commencé à étudier la musique au conservatoire Ramón Garay pendant dix ans et a poursuivi ses études d’art aux universités de Grenade, Barcelone et Halle-Saale. Depuis 2007, il combine les deux disciplines et s’intéresse à la musique expérimentale, formant des projets tels que Las barbas indomptés et Oniropompo. En 2O16, il a reçu le premier prix du concours Muisca Préventive et le premier prix international d’art sonore PowSOLO en 2O2O. Il a obtenu des bourses pour le développement de projets sonores expérimentaux à Bilbaoarte en 2018 et au Centro de Creación Contemporánea de Andalucía C3A en 2O19. Il a également participé à l’exposition “El Jardín de las delicias, un recorridoa través de las obras de la colección SOLO” qui se tient au Matadero Madrid jusqu’au 2O22 février, avec la sculpture sonore cinétique – Umbrafono II. Il a également participé à des concours tels que l’exposition Museé Transitorie à Genève, en Suisse, ou le centre Ars Santa Mónica à Barcelone. Il a également présenté ses performances dans des festivals de cinéma tels que le Festival de Jóvenes Creadores de Grenade, le festival de cinéma Catacumba de Valence et le festival de cinéma Fancine de Malaga. Il a développé des œuvres en collaboration avec des cinéastes de cinéma expérimental et élargi entre 2O11/2O19 comme Miguel A. Puertas développant des pièces de cinéma élargi et de cinéma expérimental depuis 2O1O (Noctiluca, ONIROKINO).